• Chapitre 15: Martin

    Quand Black est rentrée de son boulot, elle avait l'air très en colère. Vincent aussi, d'ailleurs.

    Je suis tout de suite allé lui demander pourquoi ils faisaient cette tête là.

    - J'ai... pas réussi à récupérer la bague. Je te jure, j'ai cherché partout mais les habitants sont arrivés au moment où j'inspectais une chambre.

    - C'est pas de chance. Mais alors, pourquoi Vincent à l'air si énervé?

    - Eh bien d'abord parce que j'ai échoué. Ensuite... Il croit que j'étais de mèche avec les occupants de la maison.

    - Pardon?

    - Hm hm. Il était furieux parce que il était garé un peu plus loin, pour ne pas éveiller les soupçons, mais les propriétaires sont arrivés par là et ont vu Vincent dans sa voiture. Sauf que Vincent avait laissé la photo du bijou à côté de lui et ils l'ont aperçue. Alors ils ont couru pour rentrer chez eux et appeler la police et entre temps, je suis sortie, je suis monté dans la voiture et j'ai filé.

    - Mais enfin, c'était le hasard!

    - Oui, sauf que les habitants n'étaient sensés rentrer que vers neuf heures du soir et ça lui a paru suspect.

    Ça ne nous arrangeait pas du tout. Non seulement, Vincent et Jess surveillaient déjà Black avant, mais maintenant ils avaient une raison supplémentaire de se méfier d'elle... Et si ses cauchemars continuaient et que le nouveau se rangeait du côté de nos ennemis, je voyais déjà nos ennuis arriver à grands pas.

    Comme si ça n'était pas suffisant, Victoria me suspecte toujours d'avoir introduit un produit dans l'assiette de Black. Et j'ai beau lui dire que je n'ai rien fait, elle semble ne plus avoir confiance en moi.

    Alors que je suis en train d'essayer de la convaincre pour la énième fois, nous entendons Jess et Jules qui viennent vers nous. Nous nous cachons juste à temps et écoutons ce qu'ils se disent.

    - Mais, tu es sûr qu'elle est en train de retrouver ses souvenirs?

    - Quasiment... Elle fait des cauchemars toutes les nuits, Jess.

    Victoria se tourne vers moi, les yeux grands ouverts.

    - Et alors, c'est bien toi qui as mis quelque chose dans on repas?

    - Oui, c'était un...

    Nous n'entendons pas la suite car ils s'éloignent, mais il est inutile d'en savoir davantage. Ils sont au courant des cauchemars de notre amie...

    Victoria ouvre la bouche, mais je parle avant elle:

    - Alors, tu me crois maintenant, quand je te dis que ce n'était pas moi?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :